vendredi 16 mars 2018

A LANGRES pour Tinta'Mars !

Quatre belles journées passées à Langres dans le cadre du festival TINTA'MARS. 

Trois rencontres-conférences :

- Le conte dans le théâtre jeune public

- L'image du handicap dans le théâtre

- Mythes, héros, idoles d'hier et d'aujourd'hui notamment chez les adolescents

Accueil très chaleureux, public visiblement concerné et intéressé, et un plateau de fromages régionaux succulents à tous les repas : que demander de plus ?

Ah oui, peut-être un train électrifié car celui qui m'amenait n'a pas pu atteindre son terminus faute de carburant. En Belgique, on en ferait un plat (de cactus) pendant 3 mois !

samedi 3 mars 2018

APPEL POUR LES INEDITS D'AFRIQUE ET OUTREMER 2019

Attention : cet appel ne s'adresse qu'aux auteurs francophones résidant en Afrique ou dans les départements et territoires d'Outremer.




vendredi 2 mars 2018

Crayons de couleuvre (Carine Lacroix)

Sortie d'imprimerie le 20 février 2018
42 pages - 10 euros - isbn 978-2-8071-0177-7
Dessin de couverture : Fred le Chevalier

La pièce

Cinq enfants, âgés de sept à neuf ans, se retrouvent dans "la jungle", un coin qu'ils se sont inventé à l'écart du lieu où jouent les autres, les biens élevés aux cheveux lisses. 
Cette jungle est leur refuge, là où ils s'amusent, dansent, se mettent à l'épreuve, se questionnent, tentent de comprendre le monde et de s'aimer. 
Leur principale préoccupation : le cap des onze ans, âge qui éparpillera leur enfance et les projettera du jour au lendemain dans un monde qu'ils redoutent, à l'opposé de leurs attentes.

L'auteure
Carine Lacroix est née à l'âge de dix ans quand ses parents ont quitté Paris pour une année buissonnière à sillonner l'Europe dans un camping-car. Pour remplacer l'école, il fallait écrire, jouer dehors, inventer des langues, visiter des ruines, dormir à la belle étoile. Cette année-là s'est révélée déterminante et a largement influencé son goût des mots, des voyages et des hors champs. 
Après avoir été comédienne une dizaine d'années, elle consacre aujourd'hui tout son temps à l'écriture, essentiellement du théâtre. 
Sa pièce Burn baby burn (traduite en de nombreuses langues), bourse Beaumarchais-SACD, primée aux Journées des auteurs de Lyon, a été créée au Studio Théâtre de la Comédie-Française, au Deutsches Theater de Berlin, à Prague, à Munich... Le torticolis de la girafe a été créée au Théâtre du Rond-Point. Une fille sans personne, lue par Léa Drucker et Océanerosemarie au festival de correspondance de Grignan, a été présentée à la maison des Métallos. Ecoute et On dormira quand on sera mort ont été diffusées sur France Culture. 

La pièce Crayons de couleuvres a été lue pour la première fois en juillet 2016 au festival Textes en l'air (Saint-Antoine-l'Abbaye) par la Cie des Mangeurs d'Etoiles, dirigée par Tristan Dubois.


C'est la première publication de Carine Lacroix chez Lansman.

mercredi 31 janvier 2018

Des illusions (Ecriture collective / Compagnie 3637)

Sortie d'imprimerie le 30 janvier 2018.
36 pages - 10 euros - isbn 978-2-8071-0180-7.

La pièce
Ce soir, Emma fête ses dix-sept ans. Thème de la soirée : "Qu'est-ce que tu veux devenir plus tard ?" 
Les invités se prennent au jeu et arrivent tous déguisés. 
Mais ce que cette réponse implique, au-delà de la fête, paralyse Emma qui n'arrive pas à quitter sa chambre.
Les questions fusent en elle : Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire plus tard ? Comment me projeter alors qu’on nous répète qu’il n’y a presque plus de travail ? 
Face à la route toute tracée qu’on lui indique, Emma vacille... tandis que sa mère, qui a tout organisé, fait patienter les jeunes invités.

*

Sur scène, la Compagnie 3637, qui a créé ce spectacle sur base d'une écriture collective, mêle tout à la fois théâtre, danse et musique dans un dialogue engagé et poétique. 
Devant l'impossibilité de rendre compte de ces multiples formes d'expression, la présente publication se centre sur le propos en posant l'hypothèse que le texte pourrait bien inspirer d'autres créateurs mais aussi des jeunes dans le cadre d'ateliers d'expression artistique.

La compagnie 3637
Au fil des créations, la mixité des formes, des langages, des univers artistiques est devenue l'identité de la Compagnie 3637. Celle-ci est portée par trois artistes : une danseuse (Bénédicte Mottart) et deux comédiennes (Sophie Linsmaux et Coralie Vanderlinden). 
La pièce Des illusions a été créée à Huy le 20 août 2016 par la Compagnie 3637, avec l'aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Services du théâtre et de la danse. Mise en scène : Baptiste Isaia. Assistante : Lisa Cogniaux.
Le spectacle a obtenu, en 2017, le "Prix de la critique du Meilleur spectacle jeune public" et, aux "Rencontres de Huy" 2016, le Prix de la Ministre de la jeunesse et le Coup de foudre de la presse. 


Note de l'éditeur
Le spectacle Des illusions évoque la fête d'anniversaire marquant les dix-sept ans d'Emma dans un enchevêtrement de scènes jouées et dansées par trois artistes qui s'approprient tous les personnages, tantôt clairement identifiés, tantôt démultipliés en une sorte de choeur. En accord avec les auteurs, l'éditeur a choisi de se focaliser sur le texte et quelques didascalies descriptives de scènes jouées ou dansées collectivement. Le présent ouvrage constitue dès lors une trace textuelle de la création originale mais offre également un matériau susceptible d'être approprié par d'autres créateurs, en particulier des ateliers théâtraux de jeunes qui y trouveront matière à s'exprimer collégialement.



mardi 30 janvier 2018

Le garçon invisible (Pièce collective)

Sortie d'imprimerie le 30 janvier 2018.
48 pages - HC - isbn 978-2-8071-0178-4.

Ce livre "collector", dont chaque exemplaire est numéroté, n'est pas disponible à la vente.

La pièce

Pauline Panaméra, la fille aux cinq téléphones, découvre que son camarade Momo et sa famille dorment dans la rue après avoir été expulsés par son propre père, riche propriétaire. 
Sincèrement choquée par la situation, elle tente d'attirer l'attention de ses parents sur le sort de leurs anciens locataires. Rien n'y fait : son père n'a d'yeux que pour sa Ferrari, et sa mère est une femme qui mange sans faim. 
Momo est devenu un garçon invisible dont les passants s'efforcent d'ignorer la présence sur le trottoir. Il doit affronter l'indifférence des uns et le jugement des autres. 
Pauline et un jeune chanteur, Jacob, star du collège, vont lui redonner une identité en tournant un clip pour raconter son histoire. 
L'art et la musique parviendront-ils à rapprocher ces deux familles que tout semble opposer ?


Les circonstances d'écriture

Cette pièce a été écrite dans le cadre de la 17e édition des journées scolaires départementales du théâtre contemporain de l'Aisne, organisée par la direction  des services départementaux de l'Education nationale.
L'auteur Luc Tartar a accompagné cent élèves du cycle 3 dans leur projet d'écriture autour de la thématique "Le regard de l'autre".
Les illustrations ont été réalisées par les élèves du collège Saint-Just de Soissons.
Le projet était coordonné par Philippe Chatton.

*
La pièce sera mise en voix et en espace par quatre-vingts collégiens et lycéens du département de l'Aisne, avec l'aide de la compagnie théâtrale L'Arcade, le 20 avril 2018 au Mail - Scène culturelle de Soissons.


lundi 29 janvier 2018

Josette (Martine Godard et Vincent Raoult)

Sortie d'imprimerie le 29 janvier 2018.
48 pages - 10 euros - isbn 978-2-8071-0168-5.

Postface de Louis-Dominique Lavigne

Les auteurs

Martine GodardDiplômée du Conservatoire royal de Liège, Martine Godard a fondé sa propre compagnie en 1996 : Arts & Couleurs. Elle s'est très vite orientée vers le théâtre jeune public en montant Le soleil dans la cheminée (1998). Depuis presque vingt ans, elle met en scène et joue dans les spectacles produits par sa compagnie : Au 13 de la rue Pipo, La cigogne et le coucou, Un petit soldat de plomb, Sur la corde raide et bien d'autres.

Vincent RaoultJuriste de formation, Vincent Raoult s'est très vite tourné vers son choix de coeur : la musique et surtout le théâtre. Depuis 1994, il joue, écrit, met en scène et s'investit petit à petit dans le théâtre jeune public. Il a cofondé avec Valérie Joyeux la Cie Les Pieds dans le Vent et a collaboré à l'écriture d'une quinzaine de spectacles. Pour la compagnie Arts & Couleurs, il a mis en scène deux spectacles : Un petit soldat de plomb et Josette.

Le texte (qui peut se lire comme un récit à partir de 8/9 ans) 

La grande fille discrète sur la photo de classe, celle qui regarde tout le temps par la fenêtre, celle qui ne répond pas quand on l'interpelle, celle qui traverse seule la grand-rue du village, c'est Josette.
Sa maman dit : "Autant parler à une chaise !" 
Sa maîtresse crie : "On ne peut plus rien faire avec elle à part la mettre à la poubelle !" 
Les enfants rient : "Josette la grenouille ! Josette la grosse nouille!" 
Et tous lèvent les yeux au ciel.
Josette est perdue dans les nuages, cachée dans ses dessins, enfouie sous un fouillis de mots jolis qu’elle cueille, recueille, arrange, accole comme pour ne pas les égarer.
Pourtant, il y a de la joie dans son coeur. 
Il y a de la musique dans sa tête... 

Josette, c’est l’histoire vraie d’une petite fille, un peu différente, née en 1940 à Muno, un petit village gaumais au sud de la Belgique. Après l'arrivée des Allemands et l'exode d'une partie de la population, Muno est libéré par les Américains en 1945. Et la vie reprend son cours, même si rien ne sera plus comme avant. Oui mais Josette, elle, pour être libérée, sur qui peut-elle compter ? Car même léger, un handicap peut être lourd à porter. 

Du silence et de la souffrance à l'espoir et à la résilience, ce récit nous entraîne avec humour et émotion à la redécouverte de ce qu'était la vie en milieu rural dans les années 40.

*

Le spectacle a été créé en décembre 2016 par la Compagnie Arts et Couleurs dans une mise en scène de Vincent Raoult. 


lundi 15 janvier 2018

Bolando (Gustave Akakpo)

Sortie d'imprimerie le 15 janvier 2018.
80 pages - 12 euros - isbn 978-2-8071-0175-3

La pièce :
Il était une fois, dans le Vieux Sud-Ouest africain, un chemin de fer qui reliait deux pays. Au début, il avait fière allure. Le temps, l'absence d'entretien, la mauvaise gestion, la corruption, les plans d'ajus-tement structurel l'ont laminé. 
A son chevet, un sauveur se présente : Bolando, roi des Gitans. Il pèse plus lourd à lui seul que le PIB annuel des états du Vieux Sud-Ouest. Sa méthode : ne pas perdre du temps à discuter, à l'image des Américains qui appliquent la formule "We try, we fail, we fix" (on essaie, on rate, on répare). Ou encore des bancs de poissons qui, pour faire face à un imprévu, éclatent, virevoltent et se reforment un peu plus loin quelques instants plus tard.
Au départ de ce "western électro africain", commande d'écriture de la Compagnie de l'Acétés, on retrouve le projet pharaonique de "boucle ferroviaire" reliant Abidjan à Cotonou et Lomé en passant par Ouagadougou et Niamey. Un projet accaparé par un industriel boulimique, qui tente par ailleurs de mettre la main sur l'ensemble de l'audio-visuel français.

L'auteur :
Gustave Akakpo (Togo, 1974) est auteur, illustrateur, plasticien, comédien, conteur, animateur culturel... Ses textes, pour la plupart publiés chez Lansman (la plupart) et Actes Sud-Papiers, ont été joués au Togo, Mali, Burkina Faso, Bénin, Brésil ainsi qu'en France, Belgique et Italie. Il anime notamment des ateliers d'écriture en Afrique, dans la Caraïbe et en France.


La pièce Bolando a été créée en janvier 2018 par la Compagnie d'Acétés dans une mise en scène de Cédric Brossard.